Lue 1021 fois







iPhone: le téléphone aux 200 brevets attaque le marché américain

Technologie - Le smartphone d’Apple débarque outre-Atlantique chez AT&T et les Apple Store. Une machine haut de gamme dont l’interface est saluée par les premiers testeurs, mais qui déçoit par son manque d’évolutivité et l’absence de certaines fonctions clés.

Après des mois d'une intense campagne marketing, le téléphone multimédia d'Apple est commercialisé aujourd'hui aux États-Unis dans les boutiques d'AT&T (opérateur exclusif) et les Apple Store. Quelque 2.000 vendeurs embauchés pour l'occasion par l'opérateur seront mobilisés, à travers 1.800 magasins dès 18 heures, quand les premières machines pourront être achetées. Les plus gros volumes de ventes sont attendus dans les villes où le réseau d'AT&T est très déployé, à commencer à New York.

L'acheteur doit débourser 499 dollars pour le modèle disposant de 4 Go de capacité de stockage, ou 599 dollars pour le modèle plus haut de gamme intégrant 8 Go. Comme le déplorent les premiers testeurs, cette capacité de stockage ne pourra être augmentée. L'iPhone ne possède pas de port pour accueillir une carte d'extension mémoire.

Tout détenteur de l'iPhone s'engage à deux ans d'abonnement auprès d'AT&T. Trois forfaits mensuels sont proposés de 60 à 100 dollars environ, en fonction des temps de communication voix.

Mais le smartphone d'Apple servant également à se connecter au Net, consulter ses e-mails et à accéder à des contenus multimédias (notamment ceux de son service dédié YouTube), les trois abonnements incluent la réception et l'émission illimitées de données. Enfin, il faut ajouter 36 dollars de frais d'ouverture de ligne. A noter que l'initialisation ne peut se faire sans disposer d'une compte iTunes Store.

L'iPhone simlocké

L'iPhone est un smartphone, un appareil hybride baladeur/téléphone multifonction, qui permet de téléphoner, surfer sur le web, prendre et visionner des photos, d'écouter de la musique et de la vidéo.

Jusqu'à présent, il a reçu un accueil favorable de la part des premiers testeurs, même s'il n'est pas sans défauts. À commencer par l'autonomie annoncée en mode voix, soit 8 heures, qui serait plutôt de 6 à 7 heures.

Autre déception: il n'est pas prévu que l'utilisateur puisse ouvrir l'appareil. La manipulation est complexe et de toute façon fera sauter la garantie. De quoi dissuader ceux qui envisageraient de changer la carte SIM, d'autant que l'iPhone est "simlocké", c'est-à-dire verrouillé pour ne fonctionner qu'avec l'opérateur commercialisant le combiné.

Un verrouillage qui ne sera pas tenable en France, du moins pas au-delà de 6 mois, comme le prévoit la loi. Au bout de ce délai, l'opérateur est obligé de fournir les informations au client pour désimlocker le combiné. Exit également la possibilité pour le propriétaire de changer lui-même de batterie lorsqu'elle arrivera en fin de vie. Comme pour l'iPod, le téléphone devra être ramené à Apple qui facturera l'opération au prix fort.

Par ailleurs, le navigateur Safari embarqué n'est pas compatible avec Flash et Java, ce qui limitera la consultation de vidéos en ligne. Même s'il dispose d'un capteur de 2 millions de pixels, il ne permet pas d'enregistrer des vidéos. Il n'est pas non plus possible d'utiliser une chanson comme sonnerie.

Pas de 3G: rédhibitoire pour l'Europe

Enfin l'iPhone n'est pas compatible avec les réseaux 3G, ce qui est un réel handicap pour sa future sortie en Europe, prévue à la fin de l'année. Mais les analystes s'attendent toutefois à la production d'un modèle spécifique, compatible 3G et intégrant également des fonctions GPS, absentes de la version américaine.

Tous saluent, en revanche, l'ergonomie exceptionnelle de l'iPhone, qui s'utilise uniquement au doigt sur l'écran tactile, sans stylet ni clavier. Même si une période d'adaptation est nécessaire avant d'atteindre un niveau de confort conséquent.

L'écran est très large pour ce type de produit (9 centimètres de diagonale) et affiche une excellente qualité d'image, selon les premiers testeurs. Rappelons que l'affichage bascule automatiquement en format paysage lorsque le combiné est orienté à l'horizontal.

Techniquement, Apple offre donc une «nouvelle expérience utilisateur», comme l'ont résumé plusieurs analystes. Son téléphone intègre une multitude d'innovations, parfois transparentes pour l'utilisateur, mais qui facilitent la navigation. Pour l'iPhone, Apple a déposé quelque 200 brevets.

Par Christophe Guillemin, ZDNet France