Lue 1222 fois







Le ministère de la Défense attaqué par des 'Anonymous'

Sécurité : Le site Web du ministère de la Défense était inaccessible en raison d’une attaque en déni de service revendiquée par un groupe baptisé Anonymous OpGPII. Ils déclarent vouloir venger la mort du militant Rémi Fraisse.


Le site Internet du ministère de la Défense a fait l’objet hier 6 janvier d’une attaque informatique en déni de service, le rendant ainsi inaccessible aux internautes une bonne partie de la journée. « Le Centre d’analyse en lutte informatique défensive (Calid) est sur le coup » indiquait hier un porte-parole du ministère à 20Minutes.


Le DDoS a depuis été revendiqué sur Twitter par les membres d’un groupe se revendiquant d’Anonymous et baptisé « Anonymous OpGPII ». Ces derniers justifient cette attaque informatique par la mort du militant écologiste et opposant au barrage de Sivens, Rémi Fraisse, tué par une grenade des gendarmes le 25 octobre dernier. D'ailleurs pourquoi la Défense et non l'Intérieur dont dépend désormais la gendarmerie ?


« Aujourd'hui, nous commençons une opération pour le venger » déclarent des Anonymous dans un message mis en ligne sur le site Pastebin et repéré par le Figaro. « Pendant trop longtemps, Anonymous est resté à l'écart, nous n'avons pas pris de mesures. Mais maintenant, nous allons le faire » promettent-ils encore.


Un autre membre des Anonymous assurait cependant hier à 20 Minutes que le mouvement (jamais véritablement coordonné) n’était en rien responsable de l’attaque contre le ministère de la Défense. « Cela dit, cela fait des années qu'on leur a fait remarquer que leur site est truffé de failles » soulignait-il aussi.


De quoi permettre de futures attaques ? Une plainte pourrait en tout cas être déposée par le ministère, qui précise par ailleurs que deux adresses IP, liées au déni de service, ont été identifiées et signalées aux autorités.


Source: zdnet