Lue 1054 fois







Une maison solaire et une voiture électrique partagent leur énergie

Dans avenir pas très lointain, notre maison et notre voiture électrique pourraient mettre en commun leur énergie. Aux États-Unis, des chercheurs du laboratoire Oak Ridge sont passés du concept à la pratique en se servant de l’impression 3D pour fabriquer une maison et une voiture qui partagent leur électricité. Dans une interview de Futura-Sciences sur EDF Pulse, Roderick Jackson, le chercheur qui a piloté ce projet inédit, nous en dévoile les détails.


L’avènement des énergies renouvelables, et en particulier des panneaux solaires domestiques, conjugué à celui des voitures électriques offre des pistes inédites pour inventer de nouveaux usages. C’est précisément ce qu’a cherché à faire une équipe de l’Oak Ridge Laboratory (Tennessee, États-Unis) à travers le projet AMIE (Additive Manufacturing Integrated Energy). À l’aide d’uneimprimante 3D de grande dimension, des chercheurs ont créé une petite maison alimentée par des panneaux photovoltaïques ainsi qu’une voiture hybride roulant au gaz et à l’électricité.


La maison alimente la voiture et vice-versa


La maison transmet son surplus d’énergie à la batterie de la voiture qui fait de même en sens inverse lorsqu’elle est stationnée et connectée à l’habitat par un système à induction. L’idée est de créer une « relation symbiotique » entre deux des principaux consommateurs d’énergie que nous utilisons quotidiennement. Il s’agirait de créer des micro-réseaux susceptibles d’offrir une autonomie aux personnes n’ayant pas un accès fiable à l’électricité mais aussi d’optimiser l’efficacité entre la production et la consommation d’énergie renouvelables.


L’Oak Ridge Laboratory n’est pas le seul à explorer l’idée de créer un cercle vertueux entre l’habitat et l’automobile. En France notamment, de grands acteurs du secteur de l’énergie planchent sur ce type de scénario. « Nous travaillons sur des projets similaires à AMIE, mais dans une perspective élargie, qui englobe également le lieu de travail et les sites de production », explique Thomas Bladier, responsable de programme R&D et innovation chez EDF, que Futura-Sciences a rencontré lors du salon Viva Technology.


Pour tout comprendre du programme AMIE et des perspectives qu’il ouvre, Roderick Jackson, le chercheur qui a piloté ce projet inédit, a répondu à nos questions dans le cadre du prix EDF Pulse :



  1. En quoi consiste le projet AMIE ?

  2. Pourrait-il être adapté à grande échelle ?

  3. D’ici combien de temps un tel concept deviendra-t-il une réalité ?


 


Source: futura-sciences